Auteur : Molière

Mise en scène : Corinne AGTHE

 Pièce en cours de création...

 Synopsis :

 

Sganarelle bat sa femme. Dans le but de se venger de son mari, Martine fait croire à deux serviteurs cherchant un médecin pour la fille de leur maître qu’elle connaît l’homme qui leur faut. Elle leur indique où il se trouve en leur précisant qu’il nie parfois son savoir et qu’afin de leur faire avouer, il leur faut le battre. Cet homme n’est autre que Sganarelle. A force d’être roué de coup par les deux domestiques de Géronte, Sganarelle avoua, malgré lui, être médecin et on mena ce dernier au logis du maître. On lui présenta la malade, qu’il trouva fort à sa convenance, ainsi que la nourrice, femme de Lucas, l’un des domestiques. Lucinde avait mystérieusement perdue la parole et cette maladie retardait son mariage avec le mari que son père lui avait choisi, Horace, alors que sa fille était éprise de Léandre, homme que son père avait interdit la vue à sa fille, de peur de la voir disparaître avec lui. « Le faux médecin » lui prescrivit un traitement quelconque. Mais lorsque Léandre prit connaissance que Sganarelle était le médecin de sa bien-aimée Lucinde, il le pria de le faire entrer en temps qu’apothicaire lors de sa prochaine visite. Sganarelle et Léandre retournèrent donc au logis de Géronte, Léandre bien déguisé afin que Géronte ne le reconnaisse pas. Alors Lucinde retrouva seulement la parole pour dire qu’elle n’épouserait personne d’autre que Léandre, ce que son père refusa. Alors Sganarelle se mit à parler pour occuper Géronte, et Léandre sortit avec Lucinde, prétextant un petit tour de jardin alors qu’ils en profitaient pour s’enfuir. Lorsque la disparition de Lucinde fut découverte, et alors que Martine retrouvait son mari, Sganarelle fut condamné à être pendu. Alors qu’on le croyait foutu, on assiste au retour de Lucinde et de Léandre, celui-ci annonçant qu’il vient d’hériter de son oncle qui vient de mourir. Ainsi, Géronte accepte le mariage de sa fille avec celui qu’elle aime.

 

Représentations : 

  • Samedi 13 octobre 2018 à 20h : Espace Culturel Les Nymphéas d'Aulnoy-lez-Valenciennes 

 

Commentaires : 0